02/01/2008

Vendre sa production d'énergie solaire à EDF

Le point sur les panneaux solaires photovoltaïques (2013)

A ce jour coexistent trois types de panneaux solaires PV.

- Les "couche mince" qui sont souples,
- et les rigides qui existent en mono cristallin (noir) et en poly cristallin (bleuté).

Les cellules de type mono cristallin ont un meilleur rendement mais elles sont plus impactées par les grosses variations de température ce qui conserve un intérêt aux cellules à structure mono cristalline.

Le prix de rachat par EDF est aujourd'hui de 31 ct/euros par Kwh majoré de 5 à 10% si le matériel est d'origine européenne.

La pose des modules PV reste un exercice complexe qui demande un savoir faire et une bonne qualification de l'installateur. Il est conseille de consulter le label QualiPV qui référence les professionnels ayant une formation adaptée (voir les différents répertoires de professionnels). Il est possible d'installer les panneaux solaires de plusieurs façons :

- sur la toiture,
- au sol avec une inclinaison de 30°C, - en façade (l'inclinaison est mauvaise).

L'orientation pour capter au mieux l'énergie du soleil est le sud, puis sud-est et sud-ouest. Attention, toute zone d'ombre même très partielle produite par un arbre, un poteau électrique... produira un masquage qui réduira de façon importante la performance de l'ensemble de l'installation.

L'installation en toiture doit être menée à bien par un professionnel averti car l'étanchéité de la maison peut être compromise. Une structure en bois posées et solidement fixée sur le toit est souvent utilisée pour recevoir les panneaux PV. Le placement des module utilisera la technique de juxtaposition ou de montage type tuile solaire. Une autre solution consiste à poser un écran de sous toiture avec une bâche d'étanchéité respirante sous les modules. Dans le cas d'une construction neuve, le toit solaire sera intégré au permis de construire.

Les aides :

- Le taux de TVA réduit à 7% si le logement plus de 2 ans, et si la puissance photovoltaïques est inférieures ou égales à 3kWc.
- Le crédit d'impôts de 11% des sommes engagées pour l'équipement (hors main-d'œuvre).
- l'éco-prêt à taux zéro,
- Divers organisme comme l'ANA peuvent vous aider dans votre projet.

Les dépenses éligibles au crédit d'impôt sont plafonnée à 8000€ pour une personne seule (crédit d'impôt de 880€) et 16000€ pour un couple (crédit d'impôt de 1760€) avec une majoration de 400€ par personne à charge (crédit d'impôt additionnel de de 44€).

13 janvier 2010 :


Attention, le gouvernement vient de changer les règles de rachat de l'électricité issue des installations photovoltaïques. Voir en fin d'article et lire la circulaire du 1er juillet 2010 relative aux tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque prévus par l’arrêté du 12 janvier 2010 et aux procédures d’instruction des dossiers.


Pour favoriser le développement et les investissements dans les énergie vertes, les Etats des pays européens ont voté des lois qui obligent les opérateurs publics à racheter plus cher l'électricité produite par les énergies renouvelables. L'énergie électrique produite par les panneaux solaires d'une installation domestique peut ainsi être revendue quand l'habitation n'utilise pas toute l'électricité produite.

Depuis le 1er juillet 2006, il est possible pour les particuliers comme pour les sociétés de vendre leur production d'électricité verte à EDF ou à une régie locale de distribution d’électricité. Si vous posséder des panneaux photovoltaïques, il vous est possible de revendre le surplus de production à un prix avantageux, ce qui est une solution bien plus rentable que le stockage par batteries. Un contrat sera établi pour une durée garantie de 15 ou 20 ans et le prix de rachat du kilowattheure que vous produirez sera largement supérieur au prix public de l'électricité.

Devis solaire

En 2007, ce tarif de rachat est de 0,30 euros par Kwh en France continentale et de 0,40 euros par kWh dans les DOM et en Corse. Une prime supplémentaire de 0,25 euros (0,15 euros en Corse et dans les DOM) par kWh a même été ajoutée pour les installations intégrées au bâtiment. L'énergie solaire est donc rachetée 3 à 5 fois plus cher que le tarif de vente (0,1085 euros le Kwh).

Tarifs de rachat au 1er janvier 2008 :


Panneaux au sol ou superposés à la toiture : 0,31193 €/kWh
Installation intégrée au bâti : 0,57187 €/kWh
Ce tarif est revalorisé chaque année en fonction de l’indice du coût horaire du travail dans l’industrie mécanique et de l’électricité et de l’indice des prix à la production de l’industrie et des services aux entreprises.

Nouveaux tarifs de rachat pour les années 2010-2012


Le Ministère de l'Ecologie a publié début Septembre 2009 les nouveaux tarifs de rachat de l'électricité photovoltaïque pour les année 2010-2012.

Intégré au bâti : achat par EDF 60.2 c€ le kWh.
Demande de permis de construire + étude d’impact + enquête publique.
Une Commission d’experts (CSTB, ADEME, Ministère de l'Ecologie) va publier la liste des systèmes photovoltaïques qui remplissent les critères d’intégration au bâti. Obligation déclarative et certificat fourni par les Dreal/Drire sont remplacés par une attestation sur l’honneur.

Intégration simplifiée au bâti : achat par EDF 45 c€ / kWh.
Formule pour les professionnels qui équipent des bâtiments d'entreprise avec des puissances supérieures à 3 kWc soit environ 30 mètres carrés de panneaux.

Installations au sol : Tarif de 32.8 c€ / kWh.
Si l'installation a une puissance supérieure à 250 kWc, le tarif sera modulé en fonction de l'ensoleillement : 32.8 c€ / kWh pour les régions de France métropolitaine les plus ensoleillées à 39.4 c€ / kWh pour les moins ensoleillées.

Tarifs de rachat de l'électricité solaire photovoltaique par EDF 2010-2011

A partir de 2013, le prix de rachat commencera à diminuer d'environ 8% par an.

Les panneaux photovoltaïques :


Le solaire actif ou photovoltaïque utilise des cellules de silicium qui exposées au soleil génèrent une tension électrique continue de 0,5 V. L'ensemble d'un panneau est constitué de nombreuses cellules. Plus la surface est importante, plus le potentiel de puissance est important. La norme utilisée pour le commerce des panneaux solaires photovoltaïques est le Watt crête (Wc) ou le Watt-peak (Wp) qui se mesure pour une irradiation solaire standard de 1000 W/m2 à une température de 25°C. Les watts crète indiquent la puissance maximale que peut délivrer le panneau solaire dans ces conditions. Cela permet de comparer entre eux les produits des constructeurs en utilisant le même référentiel.

panneaux solaires sur un toit
Selon la technologie utilisée, la puissance délivrée par mètre carré de cellules photovoltaïques peut varier sensiblement. En 2007, les panneaux Sanyo produisent 120 Wc au mètre carré, ils sont garantis 25 ans et résistent à des vents de 220 Km/h.

installation photovoltaïque dans une maison


Un parc solaire industriel. Ici plusieurs panneaux de plusieurs mètres de hauteur sur une colline en Crète.

Un parc solaire industriel


L’onduleur

Un assemblage de panneaux solaires produit un courant continu généralement de 12 ou 24 volts. Il faut donc un ondulateur (onduleur) pour convertir cette énergie au format 220 volts alternatif des appareils électriques et du réseau français public. Pour être autorisé à réinjecter de électricité sur le réseau public, il faut un onduleur aux normes EDF.

Le compteur de revente

C'est un deuxième compteur avec lequel EDF va comptabiliser l'énergie que vous fournissez au réseau. Il est aussi possible d'installer un compteur bi-directionnel. Si vous décider de revendre toute l'électricité produite par votre installation solaire le câblage sera différent et plus couteux car il faut dissocier complètement les points de raccordement. Prix de l'installation autour de 600 euros.

Revendre l'intégralité de sa production d'électricité solaire est la solution financièrement la plus intéressante car vous rachetez moins cher pour votre consommation. Mais dans ce cas, vous n'avez aucune garantie d'être fourni en électricité verte. C'est un choix qui relève de vos envies et de votre éthique personnelle.

schéma de raccordement au réseau électrique de panneaux photovoltaïques

L'utilisation des générateurs photovoltaïques est encore marginale en France où le solaire passif (chauffe eau) est beaucoup plus développé. Paradoxalement, dans des pays beaucoup moins ensoleillés comme l'Allemagne, leur utilisation est devenue courante. La possibilité de raccordement au réseau dispense d'investir dans un système de stockage d'électricité par batteries souvent couteux. En 2007, 45 MW ont été installés en France, ce qui correspond à l'équipement de 15000 foyers (en hausse de 200% par rapport à 2006).

Quelques chiffres :


Cout moyen d'une installation d'environ 1 KWC :

- sur toit : 15000 euros
- intégrée à l'architecture (tuiles, vitres solaires) : 17000 euros

Puissance pour une habitation (hors chauffage) : 1,6 kWc
Consommation moyenne d’un ménage (hors chauffage) : 3500 kWh par an
Rentabiliser l'investissement : entre 8 et 20 ans selon le prix d'achat, le prix de rachat du surplus et l'ensoleillement.
Inclinaison optimal : 30 degrés
Orientation optimale : sud
1 kWh = 1000 watts pendant 1 heure = 3600000 Joules

Selon le taux d'ensoleillement de votre région, la production des panneaux solaires peut varier d'environ 30%. Pour une surface installée d'1 Kilo Watt crête (10 M2 de panneaux), il faut s'attendre à produire en une année, 700 à 800 KW.h dans le nord de la France et 1200 KW.h par an sur la Côte d'Azur.

Dix mètres carrés de panneaux solaire (environ 1200 Watt cc) peuvent fournir 50% de la consommation d'une famille (hors chauffage).

Carte de France de l'irradiation globale maximale :


La production d'électricité photovoltaïque dépend de l'ensoleillement, de la température, et de l'inclinaison du plan de captage. La France reçoit en moyenne 2000 heures d'ensoleillement par an ce qui correspond à une énergie solaire incidente sur le plan horizontal de 1300 kWh/m2/an.

carte de l'ensoleillement en France

Voir une autre carte d'ensoleillement sur le site EDF - le raccordement des installions photovoltaïques.

Pour connaître approximativement la production électrique annuelle d'un panneau d'un mètre carré, il faut diviser par 10 la quantité d'énergie reçue du soleil sur la surface d'1 mètre carré (ce facteur dépend du rendement des cellules qui est en constante amélioration).

En France, durant une année, un panneau solaire d'un mètre carré fournit en moyenne 100 KWH (100KWH/M2/an).

Pour connaître l'ensoleillement de votre localité, utilisez cet outil qui calcule le gisement solaire par emplacement, par inclinaison et orientation du capteur : Gisesol


Théorie et calculs simples ...


Pour quantifier le rayonnement solaire, on utilise le watt par m2 (W/m2). Ce flux d'éclairement énergétique est une puissance par unité de surface. 1 W/m2 vaut 1 Joule par seconde et par m2 (1 J/s = 1 watt).

L'apport théorique maximal d'énergie solaire au niveau du sol, appelé irradiance maximale ou rayonnement solaire instantané est de 1000 Watts par m2, dans les meilleures conditions atmosphériques, au zénith, par ciel clair, et en été. Cette valeur de 1000 Watts par mètre carré est prise comme référence par les constructeurs de panneaux solaires pour exprimer le rendement de leurs produits.

A un instant t, le soleil dispense sur la terre un rayonnement de :

- 1000 W/m2 à midi par ciel parfaitement dégagé,
- entre 100 et 500 W/m2 sous un ciel nuageux,
- moins de 50 W/m2 sous un ciel couvert.

De nombreux paramètres ont une influence directe sur le rayonnement instantané (situation géographique, orientation, saison, heure, météo...). L’énergie captée par un panneaux solaire varie en permanence. Pour cette raison, les calculs sont toujours réalisés à partir de valeurs moyennes pour estimer la quantité d'énergie récupérable.

L'énergie (W) produite est calculée en multipliant le rayonnement moyen d'une période par le nombre d'heures. Si on utilisait le rayonnement instantané variable, il faudrait effectuer un calcul d'intégration de la puissance dans la période de temps considérée.

Pour les calculs rapides, on utilisera, donc la valeur moyenne du rayonnement global reçu pendant une journée (en Wh/m2-jour). Il ne faut pas confondre puissance et énergie. L'énergie est la somme (intégration) des puissances instantanées pendant un certain temps. L'énergie s'exprime en joules mais les électriciens n'utilisent pas l'unité Joule, ils expriment l'énergie en Watt x heure. Ainsi, 1 W.h = 3600 Joules, soit un watt pendant 3600 secondes.

calcul de l'énergie par intégration ou valeur moyenne de la puissance multipliée par le temps

La quantité d'énergie W entre t1 et t2 est la surface sous la courbe (en vert). Un compteur électrique fournit cette valeur car il réalise une intégration dans le temps. En régime variable, l'énergie (w) instantanée varie avec la puissance p. Le calcul est facilité, si on sait calculer la valeur moyenne de la puissance P. Il suffit alors de multiplier la durée considérée (t2-t1) par P. Cette aire rectangulaire représente la même surface sous la courbe. A partir d'un relevé qui a permis de tracer la courbe, le moyen de connaître l'aire sous la courbe (lorsque sa forme ne correspond pas à une fonction mathématique intégrable), il faut décomposer la surface sous la courbe en petites zones pour lesquelles on sait calculer la surface (rectangle,triangle...) et les additionner...

En France, l’énergie solaire moyenne reçue pendant une journée de 24 heures sur une surface d'un mètre carré, orientée au sud et inclinée d’un angle égal à la latitude varie de 3000 W.h dans le Nord de la France à 5000 W.h dans le Sud. Soit 1095 kw.h à 1825 kw.h par an. Ces valeurs correspondent à des puissances moyenne journalière de 125 Watts dans le Nord et 208 Watts, avec une valeur nulle la nuit et un pic vers midi par beau temps qui peut approcher la valeur maximale de 1000 watts par mètre carré.

Prenons le cas d'une installation qui reçoit une puissance du rayonnement solaire incidente de 1000 W/m2. La puissance électrique par m2 de panneau sera dans le meilleur des cas de 140 Watts crête pour des cellules ayant un rendement de 14%. Cela est vrai si les panneaux sont dans des conditions optimales de fonctionnement (température, usure). Il faut aussi déduire les pertes dues au rendement global de l’installation (l'onduleur notamment).

Les modules photovoltaïques commercialisés ont un rendement maximal d'environ 14 %. Pour une puissance du rayonnement solaire incident de 1000 W/m2 à midi, il sera disponible une puissance électrique de 140 Wc par m2 de capteur, desquels il faut déduire les pertes dues au rendement de l’installation (environ 20%). En utilisant les valeurs journalières moyennées sur l'année citées plus haut, on calcule une production électrique moyenne journalière :

- Pour le Nord de la France : (3000 x 14%) - 20% = 330 W.h ou 0,33 KW.h
- Pour le Sud de la France : (5000 x 14%) - 20% = 560 W.h ou 0,56 KW.h

Une installation de 20 m2 aura une puissance crête d'environ 2,8 kWc (140 x 20). L'énergie produite durant une journée sera de 6,6 KW.h dans le Nord et 11.2 KW.h dans le Sud. On multipliera par le nombre de jours pour connaître la production annuelle, soit 2400 KW.h et 4088 KW.h.

Pour comparer différentes installations solaires photovoltaïques sans tenir compte de leur surface, on utilise un indice mensuel facile à manipuler : le rapport des Wh produits dans le mois divisés par la puissance de l'installation en Watt crête.

Pour les valeurs théoriques utilisées plus haut, cet indice vaut (en moyenne annualisée):

- dans le Nord : (6600 x 30) / 2800 = 70
- dans le Sud : (11200 x 30) / 2800 = 120

Le site BDPV (Base de Données de sites PhotoVoltaïques) fournit des relevés mensuels dans différentes régions. En décembre 2009, l'indice Wh/Wc a été de 46 en région PACA, 45 en Languedoc-Roussillon, 42 en Bretagne, 41 en Basse-Normandie, et 35 en Midi-Pyrénées.


Les aides possibles :


Un crédit d'impôt de 50% jusqu'au 31 décembre 2009 (uniquement sur le prix du matériel sauf travaux d'isolation). Plafond de 8000 euros et 16000 euros pour un couple (marié ou pacsé). Ce crédit d'impôt est destiné aux propriétaires et au locataires qui équipent leur résidence principale.

- Les régions ou les communes peuvent fournir des aides sur les frais d'installation. Les subventions données par les régions vont de 700 euros à 10000 euros.

- La TVA réduite à 5,5% si l'habitat a plus de 2 ans.

- Avec l'éco-prêt à taux zéro vous pouvez obtenir 30K€ sur 10 ans maximum. Pour une construction neuve, 20K€ supplémentaires sont possibles si la performance énergétique est supérieure à la règlementation.

Précisions sur la législation fiscale concernant la production d'électricité photovoltaïque par les particuliers :


Janvier 2009

Conditions d’applications du crédit d’impôt pour une centrale photovoltaïque :

Le Rescrit RES N°2007/9 du 13 mars 2007 et le bulletin officiel des impôts 5B-17-07 du 11 juillet 2007 (paragraphe 6 et 7) définissent les conditions pour obtenir le crédit d’impôt d’une centrale photovoltaïque raccordée au réseau.

1er cas - Vente de l’excédent de la production électrique:

Le bénéfice du crédit d’impôt est admis, toutes autres conditions étant par ailleurs remplies, pour l’acquisition d’une centrale photovoltaïque sous réserve que la part de l'énergie revendue (sous-entendu vendue car il n’y a pas d’un intermédiaire entre le producteur et l’acheteur) n'est pas prépondérante au regard de la capacité de production de ces équipements.

2eme cas - Vente de l’intégralité de la production électrique photovoltaïque :

Le bénéfice du crédit d’impôt est admis, toutes autres conditions étant par ailleurs remplies, pour l’acquisition d’une centrale photovoltaïque à la condition que la consommation électrique de l’habitation principale soit supérieure à la moitié de la production de la centrale photovoltaïque. Cette condition est présumée remplie lorsque la capacité globale de production des équipements concernés n'excède pas 3 kWc (puissance-crête). Au-delà de 3 kWc, il faut prouver que la consommation électrique de l’habitation est supérieure à la moitié
de la capacité de production.

Application du taux de TVA à taux réduit applicable au logement :

La note de la législation fiscale (Rescrit RES N°2007/50 (TCA) du 04 décembre 2007) donne les conditions d’application de TVA à taux réduit pour une centrale photovoltaïque raccordée au réseau. Pour une installation de puissance inférieure à 3000 Wc, la TVA, pour une habitation de plus de 2 ans, est à 5,5%. Pour une installation de puissance supérieure à 3000 Wc, la TVA est à 19,6% sur la totalité de la facture.

Non imposition des revenus liés à la vente d’électricité :

Dès lors que le générateur n’excède pas 3 kWc, les revenus de la vente d’électricité ne sont plus imposables sur les revenus. L’application prend effet pour la déclaration sur le revenu 2008 (article 83 de la loi de finances rectificative pour 2008).

Les formalités pour les particuliers :


Déclaration de travaux en mairie.
Déclaration des revenus de la vente d'électricité au titre des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) - Déclaration simplifié.

2009 : Des simplifications administratives pour les particuliers :

A lire sur le site du meeddat.


2010 : Nouvelles règles de rachat de l'électricité photovoltaïque


Mercredi 13 janvier 2010, par décret le gouvernement a changé les régle de rachat pour l'électricité photovoltaïque solaire. Suit à la dernière publication d'un tarif de rachat par EDF de 58 centimes le KW.h remplaçant l'ancien tarif de 31,4 cts, la spéculation a prix une telle ampleur que le gouverner a décidé de refuser les projets pour lesquels la demande d’achat de l’électricité a été formulée à compter du 1er novembre 2009 et n’ayant pas fait l’objet d’une demande complète de raccordement au réseau public le 11 janvier 2010. Une nouvelle demande d'achat de l'électricité devra être faite aux nouvelles conditions tarifaires, a indique le ministère de l'Energie.

Ces derniers mois EDF enregistrait jusqu'à 3000 demandes de raccordement par jour, contre environ 5000 demandes de contrat d'achats par mois en début d'année 2009.

La Commission de régulation de l'Energie (CRE) a alerté le gouvernement début décembre. "Cela aurait coûté 56 milliards d'euros sur 20 ans, soit 2,8 milliards d'euros par an, ce qui aurait induit une hausse de 10% sur la facture d'électricité des Français.

Des hangar et des abris étaient construits dans l'unique objectif d'installer des panneaux solaire. En raison de la baisse constatée sur les panneaux solaires, de 30% à 50% selon les technologies, il était nécessaire de réajuster les tarifs. En Espagne, le même phénomène avait pris de cours le gouvernement espagnol qui a du stopper d'urgence l'aide au photovoltaique au courant de l'année 2008.

Les nouvelles conditions d'application des tarifs de rachat :

- Intégration au bâti pour bâtiments existants d'habitation, et d'enseignement ou de santé sous réserve : 58 cts/kwh
- Bâtiments existants (bureaux, industries, commerces, bâtiments agricoles) : 50 centimes/kWh.
- Autres bâtiments : création du tarif "intégration simplifiée au bâti" : 42 centimes/kWh.
- Panneaux solaire placés sur le sol : 31,4 centimes/kWh et 37,7 cts dans les régions les moins ensoleillées.

Les tarifs sont peu modifiés mais les modalité pour en bénéficier changent. Le tarif de 580 euros par MWH est réservés aux bâtiments existants, et «bénéficiant d'enjeux architecturaux et visuels fort».

Le communiqué du Ministère de l'énergie :
Communiqué du 13/01/2010

Les formalités administratives sont simplifiées : suppression des obligations déclaratives et du certificat délivré jusqu’ici par les DREAL DRIRE. Une attestation sur l’honneur est demandée pour déterminer le régime tarifaire applicable.

Pour les centrales solaires un permis de construire, une étude d’impact et une enquête publique sont maintenant nécessaires.

Le gouvernement s'est engagé à ne pas modifier ces tarifs jusqu’en 2012.


Conclusion ...


Compte tenu des aides à la filière solaire sous forme de crédit d'impôt et du tarif de rachat aidé, une installation solaire active (par opposition au solaire passif comme les chauffe-eaux) est désormais rentabilisée en moyenne au bout d'une dizaine d'années. Pour atteindre cet objectif, il faut s'assurer d'acheter des panneaux solaires de bonne qualité et de bonne tenue dans le temps (20/25 ans). Ce qui est le cas avec les produit des grands constructeurs. Il faut aussi bénéficier d'un bon ensoleillement, d'une bonne orientation des panneaux et éviter tout masquage même partiel d'un des panneaux par un arbre, une cheminée ... Dans le doute demander une étude de masquage et exiger que l'installateur s'engage sur la quantité d'électricité qui sera produite !

Ces dernières années, le prix du silicium utilisé pour fabriquer les cellules solaires a été divisé par 6, et le rendement des cellules au mètre carré dépasse maintenant les 120 Wc. Le prix de l'énergie étant promis à une forte progression, un tel investissement peut désormais être envisagé avec sérénité !

Point négatif : Le bilan écologique des panneaux photovoltaique (fabrication, production, recyclage) est peu favorable. La France aurait plutot intérêt à favoriser le développement de l'éolien domestique et instaurer un tarif de rachat pour les petites éoliennes situées hors ZDE.

Fin d'une niche fiscale pour 2011 ...


Mecredi 16 juin 2010, la commission mixte paritaire (CMP) qui examine le projet de loi Grenelle 2 a décidé de supprimer l'exonération d'impôt sur les sociétés, le produit de la vente d'électricité des installations photovoltaïques d'une puissance inférieure à 3 kilowatts.


Les radiateurs électriques :


Peut être utilisez-vous l'électricité pour vous chauffer ... ? Ce n'est pas une solution "écologique" car plus de 60% de l'énergie primaire consommée dans les centrales EDF est perdue avant d'arriver chez l'utilisateur final. Si une bonne isolation est indispensable pour compenser l'impact environnemental du tout électrique, il est aussi possible de réduire sa consommation d'électricité en installant une technologie de chauffage électrique plus économique qu'une autre ...(oui ca existe !). Ce guide vous explique comment choisir vos radiateurs électriques :
Site d'information sur le chauffage électrique et le choix d'un radiateur


Références :


Comment fonctionnement les panneaux solaires. Dossier de l'ECE.

Forum pour discuter du photovoltaïque : panneaux, onduleurs, fixation, branchement EDF, subventions...

Solaraccess : Installateur
Cervin : Installateur

Eneovia : Développeur de projets
Facilasol : Installateur

Ademe : agence pour les économies d'énergies.
Hespul : Association de consommateurs

Des guides et annuaires sur la production d'énergie.


50 commentaires:

  1. Je vous conseille de vous rendre sur le site www.economiedenergie.fr qui vous fournira de plus amples informations!

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme29/9/08

    je ne vois pas en quoi le site conseillé par Olivier, fournit de plus amples informations!!! je le trouve au contraire moins explicite, moins convivial, moins efficace et enfin bien trop "administratif"!!!
    Mais quand va t-on enfin finir par comprendre que le savoir est dans les entreprises! Ecoutons les professionnels !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manu-H2O17/5/12

      CQFD
      C'est simple, Beaucoup d’entreprise qui ne font que du solaire utilisent le démarchage par téléphone pour un premier contact et se faisant passer pour des entreprises mandatées par EDF pour ces travaux.
      Il convient de considérer ces entreprises comme utilisant des pratiques de vente frauduleuses et il vous appartient de bien contrôler qu’une autorisation travaux à bien été déposée en mairie pour l’exécution des travaux.

      Supprimer
  3. Anonyme24/11/08

    biensur quand on tombe sur un professionnel honnetes et a ce jours je rencontre plus souvent des personne attire par le gain plutot que par le juste prix donc il faut bien se faire une idee avant et toute les idees sont bonne a prendre et non pas tout les professionnels sont valables

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme20/5/12

      je suis tres content des travaux que j"ai engage avec EDF ENR

      Supprimer
    2. Anonyme20/2/13

      Tu es peut-etre content de ton installation EDF ENR que tu as du payer 20k€ pour un 3kWc

      Alors que dans des entreprises tu peux avoir de meilleur produit avec une instllation à 12k€ + 1,5k€ de raccordement

      EDF ENR gonfle les prix car ils sont une "marque"

      Supprimer
  4. Anonyme7/1/09

    je suis moi meme commercial dans le solaire la part de voleur dans ce metier est bien moins importante que la part de gens serieux il faut arretter de nous prendre pour des voleurs nous avons avant tout un role de conseiller les jean claude convenant sont une minoritee

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme7/1/09

    le moyen de comparaisont ne doit pas ce limiter au prix a moins de juste vouloirs depenser de l argent dans des panneaux solaire par contre si on veut investir de l'argent dans un bon produit il faut creuser un peu au niveau des carracteristiques technique des differents produit proposer et bien questionner les differents vendeurs et absolument metre a la porte le premier qui vous dit que tous les panneaux sont les et que seules les marges de profits sont differentes c' est ce que l' on appelle un casseur de prix
    en clair un commercial qui n a pour argument de vente que sont prix et le montant de remise un vrais conseiller ne vous parle que de solution technique au premier rdv puis revient vous voir avec une proposition technique et commercial clair et detailler voila a quoi reconnait on un proffessionnel du solaire

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme27/3/09

    je ne comprend pas pourquoi les energies renouvelables ont des tarifications aussi excessives, je suis sure que coté matériel il y en a pas pour aussi cher que 15000 ! c'est une honte !

    RépondreSupprimer
  7. Romain9/6/09

    "je suis sure que coté matériel il y en a pas pour aussi cher que 15000" encore un qui croit qu'une société ne paye pas de charge...C'est sur qu'en materiaux il n'y en a pas pour 15000€, faut réfléchir un peu avant de faire des réflexions comme ça

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à tous,

    le coût d'une installation est variable et comme l'a dit Romain "une entreprise pait des charges" et donc en répercute une partie.

    Néanmoins à l'heure actuelle le coût global des instllations est en baisse et le prix d'achat de l'électricité verte n'a jamais été aussi haut.

    si l'aventure solaire vous tente rejoignez nous sur www.soreo-energie.fr.

    Soreoblogger

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme19/9/09

    Bonjour, je suis un bricoleur, j'ai,posé mon installation moi même, et en allant à des journées portes ouvertes et des expositions de panneaux solaire , je me suis apperçus que de nombreux vendeurs ne savent pas ce qu'ils vendent,la preuve cet après midi je demande à un gars "quel est le voltage des panneaux présentés ?"

    il m'a alors avoué qu'il n'en savait rien,

    mais il est très bien renseigné pour me vendre 30 m² de panneaux, retour sur investissement, etc... c'est domage!

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme6/11/09

    Bonjour.
    J'aimerais savoir ce qu'il en est du prix de revente au KWh aujourd'hui. C'est à dire en novembre 2009.
    Merci d'avance.
    PS: j'ai trouver ce site très instructif et je remercie ses créateurs.

    RépondreSupprimer
  11. Vous avez les tarifs par filières sur le site d'EDF. Mais ils n'ont pas été indexé sur l'indice annuel. Donc ce sont les derniers tarifs à la date de parution de la loi ou de l'arrêté qui les a défini.

    http://service-public.edf.com/accueil-com-fr/edf-service-public/les-obligations-d-achat-107122.html

    Energie photovoltaïque

    10/07/06

    20 ans

    • Métropole : 30 c€/kWh , + prime d'intégration au bâti de 25 c€/kWh

    • Corse, DOM, Mayotte : 40 c€/kWh , + prime d'intégration au bâti de 15 c€/kWh

    RépondreSupprimer
  12. Volia , le tarif 2009 de rachat du KW.h photovoltaïque réactualisé.

    en intégré au bâti : 60,176 cts€/kwh

    en non-intégré : 32,823 cts€/kwh

    Pour 2010. Une nouvelle grille qui intègrera de nouveaux critères est en préparation dans la loi de budget.

    RépondreSupprimer
  13. Anonyme6/12/09

    bonjour j'ai eté contacté par un commercial des panneaux voltaïques et il m'a proposés son service a 25400 euro est ce raisonnable ou je peux trouver moins cher ? en plus j'aimerai savoir si ce projet est rentable car il m'a parlé de la vente de l'énergie a edf j'aimerai que qq qui a eu le même projet de m'apporter plus de renseignement merci

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme6/12/09

    bonjour a tous je suis particulier et je voudrais investir dans les panneaux photovoltaïques le commercial m'a expliqué que je peux vendre l'énergie produite par mes panneaux moi ce que je veux savoir le contrat qui va être lié avec EDF la durée et si rentable je m'adresse a un particulier qui a déjà installé ces panneaux et il a déja vendu merci

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,

    Les contrats ont une durée de 20 ans. Et le tarif est garanti pendant toute la période avec une ré-évaluation annuelle.

    Les projections laisse entrevoir qu'une installation réalisée dans les règles de l'art peut être amortie (sans frais de panne) en une dizaine d'années si l'ensoleillement est bon. Mais personne n'a assez de recul pour savoir comment vont se comporter dans le temps les panneaux solaires. Vont-il conserver un rendement suffisant ... ?

    Bien veiller à la qualité des panneaux, de l'onduleur (marque reconnue), et de l'installation. Plus les panneaux photovoltaïques chauffent, plus la production d'électricité baisse... C'est un point important que certains installateurs ne maîtrisent pas très bien ... Il faut laisser un circuit naturel d'air sous les panneaux...

    En faisant appel à un installateur qui a fait ses preuves, on peut sans trop de risque se lancer dans un tel projet car le tarif de rachat a été étudié pour limiter les prises de risque, surtout pour les particuliers.

    RépondreSupprimer
  16. Pour trouver des professionnels, il y a le label QUALI PV

    http://www.qualit-enr.org/qualipv

    RépondreSupprimer
  17. Anonyme14/12/09

    bien pour les capteurs ,je regrette que personne ne s'intéresse au vieillissement des panneaux solaires et surtout leur recyclage, a quand la taxe recyclage comme pour les appareils ménagers

    RépondreSupprimer
  18. Anonyme17/12/09

    bonjour, journaliste pour la chaine m6 je recherche des témoignages sur le "vols des panneaux solaire".Si cette mésaventure vous est arrivés pouvez vous me contacter au 06.14.98.68.12 Toutes informations sur le sujet sont bienvenues ....Merçi

    RépondreSupprimer
  19. Anonyme29/12/09

    bonjour je viens d'instaler des panneau solaire par société solar pros 25m2 mais j'ai reduction d'impot et aide du conseil regionnal ,par qui peut on avoir d'autre aide? merci

    RépondreSupprimer
  20. Anonyme15/1/10

    Bonjour, je doute d'avoir des réponses mais, à ce qui semblerait, les panneaux solaires sont peu-écologique et pas forcément rentable sans les aide de l'état. Alors pourquoi continue t-on la recherche là dedans? On espere mieu pour le futur? Toute les réponses sont bienvenu:p.

    RépondreSupprimer
  21. Anonyme15/1/10

    Oui comme pour d'autres formes d'énergies renouvelables qui produisent de d'électricité (la biomasse, l'éolien...) les gouvernements ont défini des prix de rachat du KWh qui assurent une rentabilité aux exploitants, ce qui permet un décollage de la filière, le financement de recherches et très rapidement une amélioration du rendement. C'est vrai pour les panneaux solaires dont les prix baissent rapidement, et l'efficacité augmente !!

    C'est une pratique qui n'a rien de nouveau, même si par le passé, les aides étaient données en subventions directes puisque la production d'électricité était un monopole d'Etat.

    Le photovoltaique est souvent critiqué, c'est vrai ...

    RépondreSupprimer
  22. Anonyme24/2/10

    Bonjour,
    Que penser des installations non intégrées au bâti ?

    RépondreSupprimer
  23. Anonyme26/2/10

    SUPER les energies renouvelables - Seul '' HIC'' même si vous etes un '''bricoleur ''' chevronné, les aides vous passent sous le nez !!!faut faire appel à un pro pour l'installation...
    J'ai installé moi même une PAC eau/eau achétée directement chez un grossiste -Après calcul, je suis encore gagnant en finalité, sans tous les soucis de passer par un '''PRO ''
    Pourquoi ne peut-on pas bénéficier des crédits d'impots et '' graisser les installateurs qui ne se genent pas pour augmenter leurs prix ...
    ( Un m'a même dit : vous avez 50% de crédit alors peut importe le prix final ...plus chère est l'installation plus vous aurez de crédit !!!!! HIC ....( c'est limité à 8.000 ou 16.000 Euros suivant les cas ...à méditer ) Ubuesque.....

    RépondreSupprimer
  24. Anonyme2/3/10

    c'est ne pas nous qui vont toucher le CI. En Belgique l'installation complete de 3kwc tourne autour de 12.000€ INSTALLER et ici 20.000€.
    Heureusement le rachat c'est bon si non pa la penne de commencer.

    RépondreSupprimer
  25. Anonyme5/3/10

    est ce que il y a quelqu'un qui me peut m'aidez à trouver le cout de vente de l'ectricité pour les instalation de micro cogénération merci

    RépondreSupprimer
  26. la micro-cogénération solaire ?? Je sais pas s'il existe une offre de rachat l'électricité produite par ce type de centrale détenue par des particuliers .. Il faut se renseigner au près de la CRE. Commission de Régulation de l'électricité qui veille à la bonne application de règle du marché de l'électricité.

    RépondreSupprimer
  27. Anonyme28/6/10

    L'installation c'est bien mais le délai de branchement par EDF est inacceptable (environ 2 mois après installation)

    RépondreSupprimer
  28. Anonyme9/9/10

    Je dirais même trois mois...

    RépondreSupprimer
  29. Anonyme23/10/10

    COMBIEN PRODUITONS DE W/C AVEC 14 PANNEAU SOLAIRE EN MOYENNE A RENNES SUR UN AN;
    MERCI DE ME REPONDRE CAR JE DOIS BIENTOT FAIRE UN DOSSIER A EDF ET JE NE VOUDRAIS PAS ME TROMPER.

    MERCI

    RépondreSupprimer
  30. Anonyme21/12/10

    Baisse du crédit d'impôt : Le 29 septembre 2010, l'achat de panneaux photovoltaïques en France métropolitaine donne droit à un crédit d'impôt de 25 % contre 50 % auparavant. Pour l'outre-mer le taux de 50% est maintenu jusqu'au 30 juin 2011.

    RépondreSupprimer
  31. Anonyme21/1/11

    un installateur me propose de louer mon toit pour y installer des panneaux et revendre la totalite de l'electricite.ce sera peut-etre rentable pour lui,mais pour moi?

    RépondreSupprimer
  32. Anonyme24/1/11

    Oui, c'est aussi une autre solution de louer sa surface à un exploitant. Ca vous évite bien des soucis puisque cela vous garantit un loyer et vous dégage de l'investissement et des éventuels déboires qu'une installation photovoltaique peut connaître durant son existence : panne, frais d'entretien, mauvais rendement ... Il faut bien lire le contrat. L'exploitant va empocher au moins 75% des gains espérés, mais il prend tous les risques ...

    RépondreSupprimer
  33. Anonyme15/2/11

    je me suis deja fait avoir avec aerothermie vendeur pas serieux problemes pour remboursements de credits impots et le benefice escompte
    pour le chauffage est tres minime en rapport avec le cout de l'installation donc j'hesite fortement pour cette revente a edf donnez moi votre avis merci anonyme

    RépondreSupprimer
  34. Anonyme28/7/11

    Oui, les tarifs de rachat ont baissé ...mais les cellules solaires gagnent en rendement .. Alors il faut voir, refaire les calculs ... "Uni-Solar**, un fabricant américain de modules solaires flexibles a annoncé mardi un rendement record mondial de 16,3% pour la technologie photovoltaïque en couches minces de silicium."

    RépondreSupprimer
  35. Anonyme14/9/11

    bonjour , j ai un autre moyen pour fournir EDF en energie électrique , est ce cela possible ? de lui en vendre ??


    merci

    RépondreSupprimer
  36. Anonyme6/10/11

    Pour pourvoir vendre de l'électricité à EDF il faut être un très gros fournisseur ou rentrer dans un cadre défini par la loi ... C'est surement plus facile avec les opérateurs privés qui sont agréés pour faire de la ré-injection réseau.

    RépondreSupprimer
  37. Anonyme15/12/11

    avec ECO WIND FREE des solutions multiples sont en ligne .... Gagner votre propre autonomie ... www.ecowindfree.fr

    RépondreSupprimer
  38. Anonyme29/12/11

    Cette page devrait être mise à jour car les informations indiquées ne sont plus valables depuis longtemps.

    Pour des informations récentes et mises à jour, voir :
    http://energeia.voila.net/solaire/baisse_prix.htm

    D'autres articles donnent des estimations à plus long terme.

    RépondreSupprimer
  39. christian19/1/12

    christian

    connait on la revalorisation du tarif de rachat 2012?

    RépondreSupprimer
  40. Anonyme24/7/12

    j aimerais savoir s il y a un montant maximum d achat de l energie solaire par l EDF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y a un plafonnement : Je vous conseille de lire en détail les conditions tarifaires définies par l’arrêté du 31 août 2010. Toutes cela est clairement expliqué dans la circulaire du 1er juillet 2010 relative aux tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque prévus par l’arrêté du 12 janvier 2010 et aux procédures d’instruction des dossiers.
      NOR : DEVE1016692C

      "6. Plafonnement de la quantité d’électricité sous obligation d’achat
      La quantité maximale d’électricité qui peut être vendue chaque année au tarif préférentiel est plafonnée. Le plafond est équivalent à 1500 heures de fonctionnement à la puissance crête de l’installation en métropole et 1800 heures dans les DOM. Si l’installation est équipée d’un dispositif permettant de suivre la course du soleil au fil de la journée, le plafond est rehaussé à 2200 heures en métropole et à 2600 heures dans les DOM.

      L’électricité produite au-delà du plafond annuel est rémunérée au tarif de 5 c€/kWh.
      Exemple d’application :
      Une installation de 3 kWc sans suivi solaire est installée en 2010 dans la région Midi-Pyrénées. Le plafond annuel de production sous obligation d’achat est de 3kWc ´ 1500 = 4500 kWh. Si en 2011 l’installation injecte 5500 kWh sur le réseau public, les 4500 premiers kWh seront rémunérés au tarif de 58 c€/kWh et les 1000 excédentaires seront rémunérés au tarif de 5 c€/kWh. La rémunération du propriétaire de l’installation est donc de 2660 euros."

      Supprimer
  41. Anonyme31/12/12

    Je viens d'être démarchée pae un commercial pour vendre l'énergie solaire à EDF, en intégralité.
    j'ignore tout de ce prodécé et je suis hésitante.
    Je recherche des personnes qui ont accepté l'installation de ces panneaux
    Pouvez-vous me conseiller?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  42. Anonyme7/1/13

    Demander à votre commercial les autres installations faite par sa société dans le secteur. Sinon vous pouvez contacter la société Francenergies, qui vous ferons un plaisir de vous rencontrer.

    RépondreSupprimer
  43. Anonyme27/5/13

    Finalement, les revenus de la revente d'électricité sont-ils imposables pour les particuliers, pour une installation de 3kWc ?

    RépondreSupprimer
  44. Anonyme17/6/13

    Les prix des installations ont bien baissé car le chinois ont cassé le prix des panneaux solaire. Moins de 20.000 euros pour un toit de 3 KWc qui produira 2100 euros par an. De quoi l'amortir en moins de 10ans... Un bon investissement si tout se passe bien ..

    RépondreSupprimer
  45. Anonyme6/11/13

    Attention au panneaux chinois la production avec le tps diminue considerablement.

    RépondreSupprimer
  46. Bonjour,
    Très tendance et écologique, les panneaux solaires photovoltaïques sont économiques et contribuent à la fois au développement durable.

    RépondreSupprimer